Adoption au Laos : la France et l’UNICEF renouvellent leur engagement

Au Laos, l’UNICEF agit avec le soutien de la France pour accompagner les autorités dans l’élaboration, l’adoption et l’application d’un cadre réglementaire sur l’adoption nationale et internationale. Mercredi 10 octobre, une convention pour un nouveau financement français à l’UNICEF a été signée à l’Ambassade de France au Laos. Cette signature vient confirmer une enveloppe financière sur 5 ans apportée par la France à l’UNICEF.

Un projet pour l’application d’un cadre réglementaire sur l’adoption nationale et internationale au Laos

Mme Florence Jeanblanc-Risler, Ambassadeur de France au Laos et M. Octavian Bivol, représentant de l’UNICEF, ont signé le 10 octobre 2018 un nouvel accord prévoyant la poursuite du renforcement du système de protection de l’enfance au Laos. Cet accord agira pour l’élaboration et la mise en œuvre d’un cadre réglementaire sur les adoptions nationales et internationales.

« Cet accord souligne l’engagement de la France en faveur des enfants les plus vulnérables du pays et ajoute au travail remarquable accompli par le gouvernement et les partenaires de développement tels que l’UNICEF pour que chaque enfant soit protégé et grandisse dans un environnement sûr », a déclaré Mme Jeanblanc-Risler.
Mme Florence Jeanblanc-Risler et M. Octavian Bivol - JPEG

Depuis 5 ans l’UNICEF agit avec le soutien de la France

Avec cette nouvelle subvention, le montant total mobilisé au cours des cinq dernières années s’élève à 74 000 EUR. Grâce à cette contribution, le ministère de la Justice, avec le soutien de l’UNICEF, a réalisé une évaluation sur la protection et l’adoption des enfants au Laos.

En outre, les fonds ont contribué à l’élaboration d’un nouveau décret sur l’adoption, conforme aux normes internationales. Le décret a été signé par le Premier ministre en juin 2014. À la suite de l’approbation du décret, des comités d’adoption, composés de membres des secteurs de la justice, de la protection sociale et de la santé, ont été mis en place dans tous le pays au niveau national, provincial et des districts. Afin de mieux faire connaître le nouveau décret, des manuels de formation ont été élaborés, un atelier de formation de formateurs et des formations ont ensuite été organisés.

Mettre en place un mécanisme efficace pour l’application du décret sur l’adoption

Au cours de cette nouvelle phase de collaboration, la priorité sera accordée à la mise en place d’un mécanisme efficace pour appliquer et contrôler l’application du décret sur l’adoption, qui contribuera au renforcement d’un système de protection de l’enfance au Laos.

« Il est crucial de renforcer les capacités du personnel gouvernemental ainsi que des assistants sociaux aux niveaux national, provincial, de district et de village pour une meilleure gestion des cas, et l’accord que nous avons signé aujourd’hui y contribuera. En outre, un registre de district, provincial et national pour les enfants sans protection parentale sera établi », a déclaré M. Bivol.

Créer un environnement propice à la ratification de la Convention de La Haye sur l’adoption internationale

La subvention contribuera à sensibiliser le public au décret sur l’adoption nationale et internationale visant à créer un environnement propice à la ratification de la Convention de La Haye sur l’adoption internationale.

La Convention relative aux droits de l’enfant (CDE) stipule que tout enfant a le droit de grandir dans un environnement familial, de connaître et d’être soigné par sa propre famille, dans la mesure du possible. Lorsque la famille d’un enfant n’est pas disponible, qu’elle est incapable ou refuse de s’en occuper, des solutions familiales appropriées et stables doivent être recherchées pour permettre à l’enfant de grandir dans un environnement d’amour, de compassion et de soutien.

L’adoption internationale fait partie de ces solutions familiales : pour les enfants qui ne peuvent pas être pris en charge dans un cadre familial dans leur pays d’origine, l’adoption internationale peut constituer en effet la meilleure solution permanente si elle est poursuivie conformément aux normes et aux principes de convention de La Haye du 29 mai 1993 sur la protection des enfants et la coopération en matière d’adoption internationale actuellement ratifiée par 95 pays.

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF œuvre dans les endroits les plus difficiles du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés du monde. Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout dans le monde, afin de bâtir un monde meilleur pour tous. Pour plus d’informations sur l’UNICEF et son travail en faveur des enfants au Laos, visitez le site http://www.unicef.org/laos

Dernière modification : 12/10/2018

Haut de page