Barrage Nam Theun 2 : lancement du projet "élevage, agriculture et pêche"

Afin de développer les moyens de subsistances des ménages touchés par le projet hydroélectrique Nam Theun 2, la France à travers l’Agence Française de Développement (AFD), la Nam Theun 2 Power Company (NTPC) lancent un projet de de développement sur 5 ans.

Un projet dans la continuité des efforts déjà engagés

La construction du barrage de Nam Theun 2 a nécessité la réinstallation de 6 289 personnes vivant dans 17 communautés touchées du plateau de Nakaï. Un ensemble complet de programmes de compensation et de développement a été mis en œuvre par le gouvernement du Laos et la NTPC pour restaurer les moyens de subsistance des villages pendant cette période.

Un accompagnement des villages Nakaï dans l’acquisition de nouvelles compétences

Le projet "élevage, agriculture et pêche" (NP-LAF) témoigne d’un engagement plus profond et plus large envers le développement à long terme de ces communautés. Le projet Nam Theun 2 a rapproché les villages de Nakaï autrefois isolés de l’économie nationale dans son ensemble créant des défis et des opportunités : l’objectif du NP-LAF est de donner aux villages Nakaï les compétences nécessaires pour relever ces défis et tirer parti de ces opportunités.

Le développement des moyens de subsistance adapté au contexte local

En complément des réalisations des programmes réalisés lors de la réinstallation des populations, le projet NP-LAF se concentrera sur le développement des moyens de subsistance des personnes impliquées dans l’agriculture, l’élevage et la pêche. Le programme sera adapté au contexte unique du plateau de Nakaï. Les problématiques de l’environnement changeant du plateau, les opportunités en termes de pêche dans le réservoir artificiel, les défis de la topographie et des sols du plateau, et les opportunités et les défis des systèmes innovants de gestion des ressources communautaires du plateau ont ainsi été pris en compte.

Le projet vise également à aider les villageois à prendre en charge leur intégration dans l’économie de la province, en mettant particulièrement l’accent sur la contribution des femmes.

Le projet est composé des quatre composantes suivantes :

  1. L’analyse du potentiel agricole du plateau et la mise en place, de manière participative à travers les institutions existantes de gestion foncière communautaire, de plans d’occupation des sols, de sécurisation foncière et de réallocation éventuelle de certaines zones de terres.
  2. Diffusion des pratiques agro-écologiques et développement du cheptel pour réhabiliter la fertilité des sols et augmenter les rendements.
  3. Amélioration des retours sur les prises de poisson (grâce à la transformation et à la commercialisation des produits de la pêche) et soutien à la participation continue des institutions de pêche villageoises à la gestion du réservoir.
  4. Renforcement des capacités du Bureau de l’agriculture et des forêts du district de Nakaï en ce qui concerne la gestion de projet et les approches novatrices.

Un projet associant de nombreux partenaires

Le projet sera financé à parts égales par l’AFD et le NTPC pour un montant total de 3 millions d’euros sur 5 ans.

« La projet NP-LAF marque la transition entre la période de réinstallation, sous la responsabilité de NTPC, et une nouvelle ère, post-projet, entièrement pilotée par les autorités locales » d’après Mme Claudine Ledoux, Ambassadrice de France au Laos.

La mise en œuvre du projet est menée par le gouvernement du district de Nakaï, avec le soutien d’une société de conseil et d’une ONG. L’IRAM (Institut de recherche et d’application des méthodes de développement) fournit une assistance technique et le Comité de coopération avec le Laos (CCL) soutient l’Office de l’agriculture et des forêts du district pour la mise en œuvre du projet sur le terrain. Le suivi opérationnel sera assuré par l’AFD. Selon M. Frederic Hofmann : « Ce projet est relativement inhabituel car il réunit le gouvernement du Laos, une agence de financement, une société de conseil, une ONG et une entreprise privée. Ce fut un voyage long et difficile, mais nous l’avons fait. »

A l’occasion du lancement du projet NP-LAF, une réception a été organisée à l’Ambassade de France à Vientiane, accueillie par Mme Claudine Ledoux, Ambassadeur de France au Laos, en présence de M. Khammany Inthirath, Ministre de l’Energie et des Mines, et Dr Phouangparisack Pravongviengkham, vice-ministre de l’agriculture et des forêts, était composé de représentants des institutions financières internationales ainsi que du groupe d’experts (PDE), de l’IRAM et du CCL.

Découvrez le projet NP-LAF en vidéo en allant sur notre page Facebook.

Obtenez lus d’informations sur NTPC en allant sur leur site..

Dernière modification : 06/12/2017

Haut de page