Gestion durable des ressources en eau du Mékong : la France, via l’AFD, renouvelle son soutien à la MRC

Le 17 mai 2021, Dr. An Pich Hatda, Directeur Général du Secrétariat de la Commission du Mékong (MRC) et Mme Julie Gabet-Ouahioune, Directrice de l’Agence française de développement (AFD) au Laos, ont signé une nouvelle convention de financement pour une subvention de 1,5 millions d’euros, en présence de S.E. Florence Jeanblanc-Risler, Ambassadeur de France au Laos. Ce projet vise à assurer un développement équilibré du bassin du Mékong, en tenant compte des effets du changement climatique tout en maîtrisant les effets sociaux et environnementaux des projets d’infrastructures sur le Mékong.

Le Mékong est l’un des plus grands fleuves de la planète par sa longueur (4 763 km), son débit et la taille de son bassin versant. Environ 65 millions de personnes vivent dans son bassin inférieur et dépendent des ressources du fleuve et de ses affluents pour leur subsistance et leur sécurité alimentaire. Cependant, le développement de l’irrigation, de la navigation et de l’hydroélectricité a fortement modifié le fonctionnement hydrologique du Mékong au cours de la dernière décennie.

Mieux comprendre pour mieux gérer

Afin de coordonner les efforts de développement du bassin du Mékong et de mieux maîtriser les impacts transfrontaliers, les pays du LMB, composés du le Laos, du Cambodge, du Vietnam et de la Thaïlande, ont créé en 1995 la Commission du Mékong (MRC) dont le secrétariat est basé à Vientiane.

Financé par une subvention de 1,5 million d’euros de l’AFD, ce nouveau projet vise à poursuivre les efforts d’amélioration des connaissances sur les régimes de crue et d’étiage du Mékong afin de mieux comprendre les effets du changement climatique et d’analyser les impacts potentiels des différents projets de développement sur le fleuve. La mise en œuvre de ce projet durera quatre ans, jusqu’à la mi-2025.

« Nous espérons renforcer le système actuel de surveillance de la rivière, le rendre plus efficace, plus fiable et capable de collecter et de transmettre en temps réel les précipitations, le niveau d’eau et d’autres données environnementales afin de contribuer au développement et à la gestion responsables de la rivière », a déclaré le Dr An Pich Hatda, Directeur Général du Secrétariat de la Commission du Mékong (MRC).

Un soutien de long terme

L’AFD soutient la Commission du Mékong depuis 2003. Ce nouveau financement fait suite à deux autres subventions de 4 millions d’euros de l’AFD pour les deux premières phases du projet de réseau hydrométéorologique. Au cours de la première phase (2007-2012), la MRC a mis en place un réseau de 49 stations hydrométéorologiques le long du Mékong et de ses affluents afin de recueillir des données en temps quasi réel sur le niveau d’eau et les précipitations, afin d’améliorer notamment la prévision des crues.

Au cours de la deuxième phase (2016-2022), la MRC a étendu ce réseau avec 11 stations supplémentaires et a amélioré la compréhension de la dynamique fluviale et l’utilisation des données pour la gestion des ressources en eau.

« Nous nous réjouissons de poursuivre notre appui à la MRC, que nous soutenons depuis presque 20 ans. La gestion durable des ressources, combinée au changement climatique, à la conservation de l’environnement et aux moyens de subsistance durables, est au cœur du mandat de l’AFD au Laos et dans la région », a déclaré Julie Gabet-Ouahioune, directrice de l’AFD au Laos.

JPEG

Dernière modification : 17/05/2021

Haut de page