Nam Theun 2 et le Gouvernement du Laos étudient l’opportunité de développer le plus grand parc solaire flottant hybride au monde

Le 11 juillet 2019, la Nam Theun 2 Power Company Limited (NTPC), représentée par son Directeur General M. Olivier Didry, a signé au Ministère de l’Énergie et des Mines un Memorandum of Understanding (MoU) avec le Gouvernement de la République Démocratique Populaire du Laos, représentée par Dr Thongphad Inthavong, Vice-Ministre de l’Énergie et des Mines. Cette signature initie leur collaboration dans le développement d’une centrale solaire photovoltaïque flottante sur le réservoir hydraulique de Nam Theun 2, dans la province de Khammouane.

JPEG

La cérémonie s’est déroulée en présence de S.E. le Ministre auprès du Bureau du Premier Ministre M. Alunkeo Kittikhoun, S.E. le Ministre de l’Energie et des Mines M. Khammany Inthirath, S.E. l’Ambassadeur de France au Laos Mme Florence Jeanblanc-Risler, S.E. l’Ambassadeur de Thaïlande au Laos M. Kiattikhun Chartprasert, et M. Jean-Philippe Buisson, Président du Conseil d’Administration de NTPC, représentant ses trois actionnaires : EDF, EGCO et LHSE.

Avec une production combinée hydro-solaire inégalée jusqu’ici, un tel projet renforcerait la capacité de Nam Theun 2, en ajoutant à ses infrastructures hydrauliques de 1070MW une centrale solaire photovoltaïque flottante de 240MWp. Il permettrait également de gagner en flexibilité dans la gestion de la ressource en eau grâce à la substitution intelligente de l’eau par l’énergie solaire. L’eau ainsi économisée pourra être utilisée lorsque la ressource se fait rare, notamment en fin de saison sèche, quand les deux clients de NTPC, Electricity Generating Authority of Thailand (EGAT) et Electricité du Laos (EDL), en ont le plus besoin.

L’Ambassade de France au Laos soutient pleinement cette initiative entre le gouvernement et NTPC (dont EDF est actionnaire à 40%) et a joué un rôle actif dans le lancement de ce projet innovant par sa technologie hybride hydraulique/solaire. Cette synergie de deux énergies renouvelables déjà expérimentée en France par EDF, renforcerait la résilience de la production hydroélectrique du Laos en période de forte sécheresse, comme celle que nous traversons cette année.

Dernière modification : 15/07/2019

Haut de page