14 juillet 2021 : découvrez le discours de l’Ambassadeur

Découvrez le discours de l’Ambassadeur de France en RDP Lao à l’occasion du 14 juillet 2021, fête nationale française.

JPEG

En ce 14 juillet 2021, jour de fête nationale de la République française, découvrez en vidéo le discours de Mme. Florence Jeanblanc-Risler, Ambassadeur de France en RDP Lao.

Retrouvez ci-dessous la version écrite du discours.

Chèr(e)s compatriotes,

Chers amis de la France et du Laos,

En raison du contexte sanitaire, il ne m’a pas semblé approprié cette année, d’organiser la traditionnelle réception à la Résidence de France pour célébrer notre fête nationale.

Néanmoins, comme l’année dernière, je suis avec vous pour une célébration virtuelle du 14 juillet, que je souhaite placer sous le sceau de la solidarité mais aussi celui de l’espoir.

La solidarité à l’égard de nos partenaires laotiens tout d’abord.

Le personnel soignant qui est en première ligne, a été et continue à être mis à rude épreuve dans la lutte contre la pandémie. Au Laos, comme en France, ils travaillent sans relâche pour contenir l’épidémie. Ils sont les visages de la solidarité qui nous anime.

Cette année, l’intégralité des montants qui aurait dû être utilisée pour la réception du 14 juillet a été consacrée à la prise en charge de paniers repas pour le personnel soignant et les malades dans deux hôpitaux, à Vientiane et Savannakhet. Cette opération bénéficie du soutien additionnel de 4 entreprises françaises présentes au Laos que je remercie chaleureusement : la BFL, Essilor, NTPC et Savan Logistics.

La France a accru ses financements de solidarité. Elle a ainsi apporté, en 2021, 700.000 € d’aide alimentaire permettant de soutenir les plus démunis et de réduire les impacts socio-économiques dus à la pandémie de COVID-19.

Cette assistance alimentaire va de pair avec le soutien des systèmes de santé, initié notamment par l’Institut Pasteur du Laos, la fondation Mérieux et la fondation Pierre Fabre, qui réalisent d’importantes actions de formation dans les laboratoires nationaux et à la Faculté des Sciences de la santé. Les ONG françaises, quant à elles, s’impliquent dans la formation des personnels de santé dans la lutte contre la COVID-19 et œuvrent plus largement au développement durable et à la résilience du Laos.

A l’échelle internationale, au sein des enceintes multilatérales comme l’ONU ou l’OMS, la France a milité pour la mise en place de la facilité COVAX permettant un accès équitable aux vaccins pour tous les pays du monde. Seule, en effet, une réponse solidaire et collective permettra de répondre avec efficacité aux défis mondiaux posés par la crise sanitaire. Pour renforcer le dispositif COVAX, la France s’est d’ailleurs engagée à y allouer plus de 5 % de ses doses de vaccins d’ici la fin de l’année.

La solidarité c’est aussi envisager l’avenir.

Nos actions de coopération se sont ainsi poursuivies, contribuant à renforcer la résilience du Laos face à la crise économique, mais aussi notre engagement de longue date en faveur d’un développement durable.

Je pense notamment au projet Champa, financé par l’Agence Française de Développement, et mis en œuvre par l’Ecole Française d’Extrême-Orient et les autorités laotiennes. Doté de plusieurs millions d’euros, il vise à développer l’attractivité touristique des provinces de Savannakhet et Champasak en promouvant une gestion durable du patrimoine culturel.

Notre soutien à l’agroécologie se renforce avec trois nouveaux programmes. Je pense à la gestion des bassins-versants, sujet majeur pour la préservation des sols, la lutte contre l’érosion et la gestion de l’eau dans les provinces du Nord Laos ; mais également au développement de la filière thé, un de mes derniers déplacements dans la province de Phongsaly et le district de Nyot-Oü, et enfin avec la poursuite de notre engagement de long terme en faveur de la filière café avec de nouveaux programmes dans les provinces Nord du Laos. Ces programmes sont essentiels pour renforcer la résilience du pays et diversifier les marchés à l’exportation des ressources agricoles.

Le soutien de la Mekong River Commission constitue un autre exemple. La signature en mai dernier d’une nouvelle convention de financement avec la MRC, pour un montant 1,5 millions d’euros, vise à assurer un développement équilibré du bassin du Mékong, en tenant compte des effets du changement climatique tout en maîtrisant les effets sociaux et environnementaux des projets d’infrastructures sur le Mékong.

Les entreprises françaises continuent, elles aussi, à investir dans la durée ; je pense aux nouveaux prêts accordés à LHSE par la BFL pour financer des projets d’infrastructure d’avenir ; les démarches éthiques et règlementaires d’Agroforex pour pérenniser l’utilisation et la conservation de ressources naturelles destinées à la parfumerie française ; la signature du plus grand projet de production d’électricité hybride hydro-solaire flottant par NTPC sur le barrage de Nam Theun 2 ; la 2ème ligne de production de verres optiques d’ Essilor et l’extension des activités de Savan Logistics sur la SEZ de Savannakhet.

La France au Laos, c’est bien une présence durable et résolument solidaire.

Notre fête nationale, c’est bien sûr aussi celle de la communauté française au Laos. Notre communauté est nombreuse, diversifiée et présente dans de nombreux secteurs qui participent au développement économique, social et culturel du pays.

Je sais combien la crise économique et sociale induite par la crise sanitaire a frappé bon nombre d’entre vous. Dans ce contexte, le gouvernement français a pris des mesures exceptionnelles pour répondre aux besoins des communautés françaises à l’étranger. L’aide sociale exceptionnelle mise en place en 2020 a été prolongée en 2021 avec des versements mensuels revus à la hausse. Un effort conséquent a aussi été porté sur les bourses scolaires, permettant ainsi de tenir compte de la fragilisation financière d’une partie de la communauté française.

L’ambassade, et plus particulièrement les services du Consulat, ont d’ailleurs été particulièrement vigilants et attentifs dans l’examen de ces différentes situations et des difficultés rencontrées. Le maintien de la fermeture des frontières, même si quelques vols commerciaux vers l’Europe existent, reste également pour nous un sujet d’attention.

Dans ce contexte si particulier, je voudrais saluer le Lycée Français International de Vientiane et l’école francophone de Luang Prabang, et leurs équipes pédagogiques qui ont réussi à maintenir tout au long de l’année scolaire un enseignement de qualité et ont su mettre en place, grâce à la mobilisation du corps enseignant, des mesures adaptées pour poursuivre les enseignements en dépit du deuxième confinement. L’Institut Français du Laos a maintenu également une programmation culturelle de qualité en mobilisant notamment d’une façon accrue les artistes laotiens.

Nous devons cependant rester vigilant et continuer à respecter les gestes barrières dans notre vie quotidienne. La nouvelle vague de COVID-19 au Laos depuis avril dernier nous le rappelle.

Pour autant, sans nier les difficultés présentes, ni les lendemains incertains, je voudrais terminer par une note d’espoir.

L’espoir d’une pandémie sous contrôle, comme peut le laisser entrevoir la généralisation de la vaccination. L’espoir que le renforcement de la résilience de l’économie laotienne et de ses acteurs autorise la poursuite d’un développement durable. L’espoir que la solidarité qui porte nos actions permette aux personnes les plus affectées de faire face et laisse entrevoir un avenir plus serein.

Soyez assurés que l’ambassade reste pleinement mobilisée et à votre écoute.

Plus que jamais, la solidarité permet de donner tout son sens à notre action.

L’équipe de l’ambassade et moi-même vous souhaitons pour ce 14 juillet, jour de notre fête Nationale, une belle journée placée sous le signe de l’amitié entre nos deux pays et qui porte haut les valeurs de la République française.

Vive le Laos,

Vive la France,

Vive l’amitié entre la France et le Laos !

PDF - 80.9 ko
Télécharger le discours en Lao
(PDF - 80.9 ko)
PDF - 740.5 ko
Télécharger le discours en Anglais
(PDF - 740.5 ko)

Dernière modification : 19/07/2021

Haut de page